Actualités

Premières impressions sur la BMW 428i xDrive 2014

BMW 428i xDrive 2014 Critique AutomobileLorsqu’un manufacturier automobile de l’ampleur de BMW annonce la venue d’un nouveau véhicule dans ses rangs, l’excitation se fait sentir chez la plupart des journalistes automobiles, ainsi qu’auprès de la population en général. Que ce soit avec des aperçus visuels (rares et distants, mais tout de même présents) ou avec des phrases attentivement étudiées, les responsables des relation publiques des constructeurs disposent de plus d’un tour dans leur sac pour canaliser l’attention de leur public cible sur leur nouveau joyau.

Cependant, la rêverie fait parfois durement place à la réalité lorsque quelqu’un autre qu’un représentant du manufacturier (pour qui l’opinion est plus souvent qu’autrement biaisée) a finalement l’occasion de mettre la main sur la voiture tant attendue. C’est malheureusement le cas de la toute nouvelle Série 4 du constructeur allemand BMW. Même si la déception s’était faite progressivement, puisque la Série 3 de nouvelle génération (F30) était arrivée sur le marché un peu moins de deux ans auparavant, il n’en demeure pas moins qu’une lueur d’espoir régnait toujours dans l’air, voulant que la Série 4 (qui est en fait la nouvelle version coupée de la Série 3) n’ait pas perdu la moitié de son charme en même temps que sa grande soeur à quatre portes.

Après un bref essai routier au volant de la 428i xDrive 2014, force est de constater que l’apport d’un moteur quatre cylindres turbocompressé dans la BMW si louangée fut une grave erreur de la part du constructeur. Ayant des attentes élevées créées par ce dernier en termes d’agrément et de dynamisme de conduite, il m’est difficile d’oublier l’ancienne Série 3 (E90) au profit de la nouvelle génération de Séries 3-4, puisque celles-ci semblent avoir perdu une grande partie de leur héritage laissé par la marque. À commencer par la colonne de direction, qui s’est beaucoup assouplie (conséquence du remplacement des crémaillères hydrauliques par des crémaillères à assistance électronique), je suis d’avis qu’en essayant trop de réduire les coûts de production de sa gamme de voitures la plus populaire, BMW a laissé s’échapper une partie de son histoire, et du même coup, ce qui constituait auparavant l’aspect si unique d’une Série 3; l’agrément de conduite.

Toutefois, rassurez-vous, puisque tout n’est pas perdu. En effet, la transmission automatique à huit rapports que l’on retrouve dans la nouvelle génération de véhicules BMW (y compris la Série 4) a tout pour plaire aux différents types de conducteurs qui existent. Premièrement, à cause de son côté environnemental, puisqu’elle contribue à faire économiser de l’essence à la voiture, et deuxièmement, grâce à ses changements de rapports des plus doux qui permettent aux amateurs d’accélérations d’être comblés à ce niveau.

Concernant le design de la 428i, rien de négatif ne me vient à l’esprit. BMW s’est réellement surpassée quant au style qu’elle a donné à la nouvelle Série 4, qui est à la fois agressif et élégant. Les trapes de ventilation incluses dans les ailes avant du véhicule donnent tout son côté dévergondé à celui-ci, alors que ses lignes de carrosserie sobres (et presque ennuyeuses) lui assurent une certaine prestance, puisque celles-ci semblent directement tirées de la berline pleine grandeur Série 7.

C’est ainsi que se résume mon premier contact avec la BMW 428i xDrive 2014. Un essai routier complet est à venir sur la voiture.

-

Mathieu Fortin, CritiqueAutomobile.com

En attendant, partagez cette chronique avec vos proches!

 

À propos de Mathieu Fortin

Mathieu Fortin
Passionné d'automobile depuis son plus jeune âge, Mathieu a fondé CritiqueAutomobile.com en 2012, et il en a été éditeur en chef jusqu'à maintenant. À ce jour, celui-ci a aussi été propriétaire de deux sites web anglophones liés à l'automobile, lui conférant un cumulatif de plus de deux ans d'expérience en tant que chroniqueur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>