Actualités

Pénalités à venir pour le port des Google Glass au volant

Tesla Model S 2013 Critique Automobile

Photo fournie par Tesla

Les Google Glass, pas encore arrivées sur le marché, sont à la base un téléphone Android qui se porte comme des lunettes et qui se contrôle vocalement. Les lunettes permettent à leur utilisateur d’effectuer les tâches les plus courantes qu’il exécute normalement à l’aide de son téléphone intelligent, comme appeler, naviguer sur Internet, envoyer de la messagerie texte et obtenir un itinéraire. Une petite lentille rectangulaire se situe en haut de l’oeil droit de l’utilisateur et agit à titre d’écran pour les Google Glass et permet donc à un conducteur de véhicule d’effectuer les tâches mentionnées ci-haut tout en gardant littéralement un oeil sur la route et ses deux mains sur le volant. Cependant, les autorités de quelques pays planifient déjà de régir le port des lunettes Google Glass au volant. En effet, avant même que le gadget soit disponible aux consommateurs, certains pays comme le Royaume-Uni considèrent sérieusement d’interdire le port des lunettes en question en conduisant, sous peine de sévères amendes.

Il y a eu des tests effectués pour essayer de déterminer si l’utilisation des Google Glass en conduisant pouvaient réellement être dangereuse. Si les résultats ont été partagés lorsque les lunettes ont été essayées en conduisant des motocyclettes, Tesla est en train de développer une application en lien avec le nouveau produit de Google pour les conducteurs de Model S. Cependant, si Big Brother dit non à l’utilisation des Google Glass sur les routes, il se peut fort bien que le fabricant de voitures électriques renonce à son projet d’application.

-

CritiqueAutomobile.com

Dites-nous ce que vous pensez de l’utilisation des Google Glass en conduisant, et n’hésitez pas à partager la nouvelle!

 

À propos de Mathieu Fortin

Mathieu Fortin
Passionné d'automobile depuis son plus jeune âge, Mathieu a fondé CritiqueAutomobile.com en 2012, et il en a été éditeur en chef jusqu'à maintenant. À ce jour, celui-ci a aussi été propriétaire de deux sites web anglophones liés à l'automobile, lui conférant un cumulatif de plus de deux ans d'expérience en tant que chroniqueur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>