Actualités

Les pneus gonflés à l’azote: une mode ou un avantage?

Le gonflage des pneus à l’azote est-il réellement nécessaire ?

Vous avez ou êtes sans doute sur le point de faire installer vos pneus d’hiver. Vous avez entendu parler, en bien ou en mal, du gonflage des pneus à l’azote mais ne savez pas exactement quoi en penser. Nous tenterons ainsi de vous éclairer par rapport au gonflage des pneus à l’azote dont les bienfaits sont si chèrement vantés par certains magasins ou garages.

Pneu gonflé à l'azote Critique AutomobileEn théorie, il y a des avantages intéressants à gonfler les pneus à l’azote. En effet, les pneus gonflés à l’azote fuient plus lentement que ceux gonflés avec de l’air comprimé. En fait, l’azote s’échapperait en moyenne trois fois moins vite du pneu que l’oxygène. Les pneus devraient alors rester plus longtemps à la bonne pression, limitant ainsi l’usure et favorisant la consommation de carburant. Aussi, l’azote est un gaz sec. Par conséquent, il ne contient pas d’humidité pour influer sur sa pression lors des changements de température. C’est également un gaz dit inerte; il ne s’enflamme pas et ne s’oxyde pas. D’ailleurs, l’utilisation de l’azote est abondamment répandue dans les domaines comme l’aviation, là où les spécifications de sécurité et de performance sont très rigoureuses (pression de gonflage des pneus très élevée). Or, tous ces avantages ne se révèlent pas tout à fait aussi intéressants dans la réalité pour ce qui est des pneus de nos véhicules automobiles et des conditions qu’ils affrontent.

En fait, il faut comprendre que l’air comprimé est composé déjà à 78 % d’azote. Ce sont les générateurs d’azote qui produisent le gaz à partir de l’air ambiant. Le niveau de pureté produit se situe quelque part en dessous de 100 %. Pour obtenir le niveau de pureté le plus près de 100 % dans un pneu, il faudrait dégonfler et regonfler le pneu plusieurs fois afin d’évacuer l’air résiduel, ce que les garages ne font pas, évidemment. Également, bien que les pneus gonflés avec de l’azote fuient plus lentement avec le temps que ceux gonflés avec de l’air comprimé, cela ne les empêche pas de fuir. Alors, si vous devez gonfler vos pneus, mais que vous ne trouvez pas d’endroits pour le faire avec de l’azote, vous n’avez pas le choix, vous devrez les gonfler avec de l’air comprimé. Ce faisant vous réduisez le niveau de pureté de l’azote.

Par ailleurs, le gaz inerte ne vous protège pas mieux que l’air comprimé contre les entailles et les crevaisons. De telle sorte que, même si vous gonflez vos pneus à l’azote, il vous faudra vérifier leur état de façon régulière, soit aussi souvent que si vos pneus étaient gonflés à l’air comprimé. Tout compte fait, les pneus gonflés à l’azote ne procurent pas nécessairement l’économie de carburant espérée par rapport à ceux gonflés à l’air comprimés, si ces derniers sont bien entretenus.

Pour terminer, il ne faut pas négliger le fait qu’il sera un peu plus dispendieux d’opter pour le gonflage des pneus à l’azote. Tout bien considéré, le prix en vaut-il la chandelle ?

-

Vincent Gagnon-Roy, CritiqueAutomobile.com

Cet article vous interpelle? Partagez-le avec vos proches!

 

À propos de Vincent Gagnon-Roy

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>