Actualités

Le berceau du Muscle américain déclare faillite

Ford T-Bird 50th AnniversaryC’est hier que Rick Snyder, gouverneur de l’État du Michigan, a annoncé que la ville de Detroit serait placée sous la loi de la protection de la faillite. En effet, la ville qui était autrefois connue pour abriter le siège social des trois principaux constructeurs américains, Ford, Chrysler et General Motors, s’est écroulée sous le poids de sa dette totalisant 18.5 milliards de dollars. Il avait été annoncé par les élus municipaux quelques semaines auparavant que Detroit serait obligée de fermer les yeux sur une partie de son astronomique dette (préparant ainsi le terrain pour la mise en faillite). À la suite des évènements, la municipalité devient donc malheureusement la plus grande ville américaine à se ranger sous la loi de la protection de la faillite.

Par ailleurs, Snyder soutient que cette action constitue la meilleure façon pour que l’économie de Detroit se stabilise enfin et que les citoyens puissent retrouver une meilleure qualité de vie. Du côté de la Maison-Blanche, la porte-parole Amy Brundage affirme que le président Obama continuera de surveiller de près la situation de «Motor City».

En ce qui a trait aux causes de cette déchéance, la désertification de la ville n’est rien pour aider. Depuis soixante ans, plus de la moitié de la population de Detroit s’est exilée, laissant ainsi plus de 78 000 bâtiments à l’abandon. Ce n’est pas d’hier que la municipalité connaît des problèmes financiers, puisque seulement un tiers des ambulances sur place sont en service, faute de moyens pour faire fonctionner les autres. En ajout à ces données, on dénote que pas moins de 40% des lampadaires de rue de la ville sont en panne.

-

CritiqueAutomobile.com

Plus de détails sont à venir sur la suite des évènements à Detroit. En attendant, partagez la nouvelle!

 

À propos de Mathieu Fortin

Mathieu Fortin
Passionné d'automobile depuis son plus jeune âge, Mathieu a fondé CritiqueAutomobile.com en 2012, et il en a été éditeur en chef jusqu'à maintenant. À ce jour, celui-ci a aussi été propriétaire de deux sites web anglophones liés à l'automobile, lui conférant un cumulatif de plus de deux ans d'expérience en tant que chroniqueur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>