Actualités

L’action de Tesla sera inscrite à l’indice NASDAQ

Les réactions ont été à tout le moins mitigées suite à l’annonce de l’inscription de Tesla à l’indice boursier NASDAQ 100. En effet, Tesla Motors détrônera Oracle, un joueur de longue date dans le NASDAQ, et ce le 15 juillet prochain. Toutefois, malgré les hauts et les bas connus ces derniers jours, Tesla a su gagner la confiance des investisseurs.

Le fait que le manufacturier californien soit en mesure de vendre des bolides à un prix qui frise les 100 000$ de façon régulière fait de lui un compétiteur sérieux dans l’industrie automobile, et c’est cet aspect qui a gagné le coeur des investisseurs.

Certains vont même à mentionner que l’arrivée de Tesla Motors au NASDAQ n’est pas sans rappeler la période des années 1990, où les nouvelles idées technologiques plus audacieuses les unes que les autres ont commencé à faire fructifier les portefeuilles boursiers. Effectivement, à pareille date l’année dernière, l’action de Tesla ne valait pas plus de 25$. Aujourd’hui, elle en vaut 125$. C’est probablement signe qu’il y a certainement une place pour l’automobile électrique de luxe dans notre monde.

En parallèle à cette nouvelle, la direction de la compagnie a annoncé que bientôt, les utilisateurs de Tesla S pourront voyager sur de très longues distances sans toutefois débourser un sous en carburant. En guise d’exemple, on a mentionné Montréal-Miami, Los Angeles-New York et Vancouver-San Diego. Le tout sera rendu possible grâce à une mise à jour importante de son célèbre système de suralimentation. En ce qui a trait aux ventes, Tesla peut se vanter  de vendre plus de Model S que certains modèles de voitures électriques plus abordables, telles les Chevrolet Volt et Nissan Leaf.

-

Mathieu Fortin, CritiqueAutomobile.com

L’affaire Tesla est un dossier à suivre. Pour l’instant, vous pouvez toujours partager cet article!

*Photo fournie par Tesla Motors

À propos de Mathieu Fortin

Mathieu Fortin
Passionné d'automobile depuis son plus jeune âge, Mathieu a fondé CritiqueAutomobile.com en 2012, et il en a été éditeur en chef jusqu'à maintenant. À ce jour, celui-ci a aussi été propriétaire de deux sites web anglophones liés à l'automobile, lui conférant un cumulatif de plus de deux ans d'expérience en tant que chroniqueur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>