Actualités

Hyundai à l’assaut des berlines de luxe avec la Equus 2014

2014 Hyundai EquusHyundai à l’assaut des berlines de luxe.

Après des gains sans précédents dans plusieurs segments (sous-compacte, compacte, intermédiaire, VUS) voilà que Hyundai se met à l’assaut des berlines de luxe. En effet, dévoilée pour la première fois en 2009 au Salon de l’automobile de New York, la version américaine de la Centennial, la Equus, en est aujourd’hui à son édition 2014.

Pour cette année modèle, quelques modifications ont été apportées, entre autres, au niveau de la calandre et des phares avant. La planche de bord et la console, quant à elles, ont été repositionnées et un écran tactile de 9,2 pouces y a été inséré. Pour ce qui est de la continuité, notons que la motorisation a été conservée. La voiture demeure propulsée par le moteur V8 de 5,0 litres développant 429 chevaux couplé à une transmission automatique à huit rapports.

Ces changements esthétiques ont sans doute été apportés afin d’attirer les regards des acheteurs de ce segment. En fait, bien que la voiture soit mécaniquement et technologiquement  très avancée et que son prix soit avantageusement comparable à ses principales concurrentes (nous parlons ici des BMW Série 7, Lexus LS et Mercedes-Benz Classe-S de ce monde) elle ne réussit pas à se tailler une place de choix dans ce marché, pourquoi ?

L’une des pistes de réponse se retrouverait peut-être lorsque l’on est assis (confortablement d’ailleurs) derrière le volant. En effet, il semblerait que les acheteurs de ce segment ne retrouvent pas tout le plaisir et les sensations si ardemment recherchés par ces derniers.

Qui plus est, Hyundai ne profite pas du prestige que ses concurrentes ont acquis au cours du temps.  Force est de constater que la compagnie coréenne a du travail à faire pour que son travail inspire plus de respectabilité auprès des acheteurs. Il y a donc sans aucun doute une question d’image projetée qui joue en sa défaveur.

-

Vincent Gagnon-Roy, CritiqueAutomobile.com

Seriez-vous portés à considérer l’Equus comme berline de luxe pleine grandeur? Répondez-nous en commentant cet article et en le partageant sur les réseaux sociaux!

 

À propos de Vincent Gagnon-Roy

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>