Actualités

Ford Mustang GT350: L’histoire du passé

Shelby GT350 1965 Critique AutomobileLa majorité de ceux qui l’ont conduite s’entendent pour le dire : la version récente de la Shelby GT350 est sans doute la meilleure Mustang construite par Ford à ce jour. Cependant, tel qu’annoncé par le manufacturier dès la mise en marché de la voiture, la GT350 n’est offerte que pour une période de temps très limitée, qui tire justement à sa fin. En effet, les acheteurs potentiels ont jusqu’au 31 décembre de cette année pour commander une Shelby GT350, puisque la production du modèle cessera par la suite. Pour appuyer cette décision de limiter la production de la Mustang GT350, le président de Shelby American, John Luft, soutient que la rareté et la valeur des exemplaires présentement en circulation ne cessera de croître au fil du temps.

En parallèle avec cette dernière affirmation, on peut noter que la Shelby de nouvelle génération a su évoluer dans la même direction que sa grande soeur de 1965. Tout comme cette dernière, la GT350 2011 était uniquement offerte en blanc avec deux rayures bleues, et ce, pour célébrer le 45e anniversaire de la GT350 originale. Par la suite, une version décapotable de la Shelby a été introduite en 2012, pour remémorer le cheminement de la GT350 1966. Pour le modèle 2013, Ford a seulement ajouté quelques choix de couleurs supplémentaires.

En ce qui a trait à la motorisation de la Shelby GT350, les acheteurs avaient trois choix. Tous dérivés du même V8 de 5.0 litres, les types d’entraînement proposés constituaient une version atmosphérique de 440 chevaux, une version garantie et suralimentée de 525 chevaux, ainsi qu’une version non garantie et suralimentée de 624 chevaux. Ford affirme que la Shelby GT500 Super Snake sera toujours disponible.

-

CritiqueAutomobile.com

Vous connaissez des amateurs de «muscle cars»? N’hésitez pas à leur faire parvenir la nouvelle!

 

À propos de Mathieu Fortin

Mathieu Fortin
Passionné d'automobile depuis son plus jeune âge, Mathieu a fondé CritiqueAutomobile.com en 2012, et il en a été éditeur en chef jusqu'à maintenant. À ce jour, celui-ci a aussi été propriétaire de deux sites web anglophones liés à l'automobile, lui conférant un cumulatif de plus de deux ans d'expérience en tant que chroniqueur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>