Actualités

Essai du Ford Escape 2013

Depuis une semaine, j’ai eu la chance de pouvoir conduire le nouveau Ford Escape SE 1.6 litre EcoBoost 2013 pour mes déplacements. Je dois avouer que je suis très agréablement surpris par la conduite à la fois confortable et sportive qu’offre le nouvel Escape. Il faut dire que je n’ai pas fait l’essai du modèle 2012, mais le dernier que j’ai essayé était tout de même assez récent, soit le modèle 2011 (la dernière année de production de l’ancienne génération). Ses compétiteurs sont en gros le Honda CR-V, le Chevrolet Equinox, le Kia Sportage et le Hyundai Tucson. Donc, les paragraphes suivants feront la lumière sur mon expérience avec l’Escape 2013.

Tous les évaluateurs automobiles s’entendent certainement pour dire que le nouvel Escape n’a plus rien à voir avec les deux générations précédentes, et je partage entièrement cet avis. Ce renouvellement majeur est principalement dû au fait que Ford ne partage plus la plateforme du défunt Mazda Tribute avec son Escape. Donc, le fabricant américain se devait de concevoir un nouveau véhicule de A à Z, et c’est ce qu’il a fait, et je me permets d’ajouter qu’il l’a fait avec distinction. Premièrement, le design du véhicule est tout simplement moderne et fonctionnel, comparativement à l’ancienne génération. En effet, Ford affirme que le coffre arrière (qui, au premier coup d’oeil semble plus petit) est en fait mieux défini, plus grand, et permet un accès plus facile pour une optimisation de l’espace intérieur. Donc, il est plus facile d’y transporter de gros objets.

Deuxièmement, les traits européens de la nouvelle génération de modèles Ford (depuis 2012, la Fusion, la Taurus, la Focus, la Fiesta, etc.) savent plaire aux consommateurs, notamment sur le nouvel Escape. C’est aussi sous la carrosserie que se font apercevoir les accents européens, puisque l’Escape partage la plateforme de la nouvelle Focus, qui a été développée en Allemagne. Peut-être que ce sont ses traits allemands qui lui font monter le sang au cerveau, puisque, tout comme une voiture européenne, le nouveau Ford Escape enregistre une liste d’options au prix relativement élevé. Le problème n’est pas le prix de base du véhicule, puisque celui-ci est de 21 499$. Le problème, c’est qu’un coup équipé des plus récentes technologies de Ford, il peut atteindre les 38 000$. On ne se cachera pas que c’est un peu cher payé pour un Ford Escape. Cependant, le modèle que j’avais à l’essai se détail à 33 399$, ce qui est un prix que je considère comme étant raisonnable, puisque c’est un véhicule qui en offre beaucoup, je peux vous le confirmer.

Ensuite, Ford offre trois choix de motorisation (cinq en tout, avec les différents types de traction). Le modèle dont j’ai fait l’essai était équipé du moteur quatre cylindres de 1.6 litre turbocompressé (EcoBoost) et d’une traction intégrale. Le système EcoBoost de Ford fait en sorte que le véhicule bénéficie de la technologie de l’injection directe et d’un turbocompresseur. Encore une fois, j’ai été ridiculement surpris de constater la performance du moteur 1.6 litre! Sur papier, il produit 178 chevaux et 237 lb-pi de couple, ce qui est impressionnant pour un quatre cylindres de 1.6 litres. Mais en réalité, on dirait qu’il en produit beaucoup plus.

[Nous avons aussi l’essai du Mazda CX-5 2014, un des concurrents directs de l’Escape.]

Franchissant le cap des 100 km/h en 7.5 secondes, il permet des accélérations plus que satisfaisantes et une maniabilité très agréable en mode Sport. Aussi, la capacité de freinage est amplement suffisante, avec les freins à disque aux quatre roues. Sa consommation d’essence est relativement bonne, avec une cote de 10.7 litres/100 km en ville et 7.8 litres/100 km sur route (pour la version 1.6 litre EcoBoost) et son autonomie est de 600 km. Finalement, pour le côté mécanique, le système de traction intégrale a été amélioré par Ford, qui a ajouté de nombreux capteurs pour que la rapidité des réactions soit accrue, et c’est une réussite, puisque le système fonctionne parfaitement bien dans la neige et fournit une sensation de contrôle en tout temps.

Pour ce qui est de l’intérieur, le Ford Escape que j’ai pu essayer avait les sièges chauffants, qui sont très appréciés, surtout lorsque nous affrontons une semaine de froids hivernaux records comme la semaine dernière. L’accès à l’habitacle est correct, et beaucoup mieux que dans l’ancienne génération d’Escape, puisque dans celle-ci, nos bas de pantalons restent propres lorsque nous embarquons/débarquons du véhicule. Du côté de l’isolation, Ford a fait un excellent travail, puisque le véhicule est très silencieux. Pour ce qui est des commandes à l’intérieur, elles sont simples et faciles d’utilisation, et les systèmes My Ford Touch et Sync fonctionnent à merveille et sont très simples à configurer avec votre téléphone. Il est notamment important de mentionner que Ford a rajouté un petit gadget qui agrémente le confort des occupants des sièges avants, soit la climatisation à deux zones indépendantes.

À l’arrière, l’espace pour les jambes est tel que tel, soit comme dans les deux générations précédentes du VUS compact de Ford. Et c’est le même problème pour l’espace de rangement à l’intérieur. Plus les années passent,  il me semble que moins on en trouve. Cependant, la qualité des matériaux de l’habitacle en général s’est grandement améliorée. Il y a beaucoup moins de plastiques durs qu’auparavant dans la finition intérieure. À mon avis, la suspension a toujours été ferme dans ce type de véhicule, mais certains trouvent que cela a empiré avec les années. Je ne partage pas cette opinion. Mon dernier point pour ce qui est de l’intérieur de l’Escape 2013 est que la visibilité est moins bonne qu’auparavant, particulièrement à cause des piliers A et de la trop petite lunette arrière. Mais, il faut ce qu’il faut pour donner une allure sportive à un véhicule, et c’est un sacrifice que je suis prêt à faire pour bénéficier des lignes agréables au coup d’oeil du nouvel Escape.

Finalement, le Ford Escape 2013 est un véhicule utilitaire sport qui n’a rien à voir avec les anciennes générations d’Escape. Il est confortable, sportif et possède un design très réussi. Avec l’impressionnant lot de technologies qu’on y retrouve, l’Escape 2013 est un véhicule épatant pour son prix.

  • Sommaire
  • Positif
  • Négatif
Le véhicule à l’essai était le Ford Escape 2013. Il dispose de 5 places assises et son prix de détail est de 33 399$  (comme testé, et 21 499$ de base). Ses concurrents sont le Honda CR-V, le Chevrolet Equinox, le Hyundai Tucson et le Kia Sportage. Il a une consommation d’essence de 10.7L/100km en ville, 7.8L/100km sur route et une autonomie de 600 km.

- Qualité de l’isolation

- Performance du moteur 1.6 litre EcoBoost

- Performance du système de traction intégrale

- Choix de motorisation appropriés

- Visibilité générale dans le véhicule

- Manque d’espace de rangement

Note globale: 8/10

Mathieu Fortin, CritiqueAutomobile.com

À propos de Mathieu Fortin

Mathieu Fortin
Passionné d'automobile depuis son plus jeune âge, Mathieu a fondé CritiqueAutomobile.com en 2012, et il en a été éditeur en chef jusqu'à maintenant. À ce jour, celui-ci a aussi été propriétaire de deux sites web anglophones liés à l'automobile, lui conférant un cumulatif de plus de deux ans d'expérience en tant que chroniqueur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>