Actualités

Essai de la Dodge Dart 2013

Essai routier – Dodge Dart 2013

En 2013, êtes-vous en mesure de me nommer une voiture qui vient avec la climatisation en option? Eh bien oui, la Dodge Dart est la seule voiture que je connaisse à être livrée de série sans climatisation. À mon avis, ça en dit long sur la gestion des priorités lors de la conception du véhicule. Attention, détrompez-vous, la Dart que j’avais à l’essai était équipée de la climatisation, le point n’est pas là. J’essaie simplement de comprendre comment Dodge entend rivaliser avec les compétiteurs féroces que sont Ford, Kia, Hyundai et Honda, pour ne nommer que ceux-là, dans une aire où l’accroissement de l’équipement de série domine le marché. C’est donc de cela dont il sera question tout au long de la chronique suivante.

Dodge-Dart-SXT-2013-côté-avant-Critique-AutomobileLes Points Positifs :

1. Consommation d’essence exemplaire : Cet aspect est réellement la force majeure de la Dodge Dart. Effectivement,  j’ai pu noter une consommation moyenne de 6.5 litres aux 100 kilomètres sur route et 7.8 litres aux 100 kilomètres en ville lors de mon essai. À mon avis, c’est plutôt bon, surtout si l’on considère le fait que la ville où je demeure est pleine de côtes. À titre de comparaison, les données que j’ai notées pour la Fiat 500 Turbo il y a quelques semaines au sujet de l’économie d’essence se rapprochent fortement des chiffres de la Dart. Or, la berline de Dodge est beaucoup plus imposante que la citadine, et donc proportionnellement, sa consommation d’essence est moins grande.

2. Habitacle spacieux : Bien que mon tour de taille se situe dans la moyenne, il ne faut pas oublier que plusieurs ont un gabarit plus volumineux. Souvent, et avec raison, ces personnes ont tendance à se tourner vers les VUS grand format lorsqu’ils désirent changer de véhicule parce que ces derniers offrent suffisamment d’espace intérieur. Toutefois, la Dodge Dart 2013 pourrait facilement être une option pour les gens qui veulent un habitacle spacieux se rapprochant de celui d’un VUS (au niveau des places avant) tout en recherchant l’économie d’essence d’une voiture compacte.

3. Interface UConnect bien conçue :Dodge-Dart-SXT-2013-arrière-Critique-Automobile Avec son écran tactile bien calibré, l’interface UConnect qui est présente dans la Dart 2013 facilite l’accès aux commandes de base pour le conducteur. En effet, l’écran affiche de grandes touches visibles et permet l’ajustement de la température interne de la voiture tout en permettant la syntonisation des chaînes de radio. Généralement, les différentes fonctions sont disposées dans des catégories distinctes sous différents onglets. Par ailleurs, c’est le même système UConnect que l’on peut voir dans les modèles haut de gamme de Chrysler, dont la 300.

[Nous avons aussi un dossier spécial sur la Honda Civic 2013, une voiture compacte concurrente à la Dart.]

4. Espace de rangement suffisant : Que ce soit grâce aux grands compartiments de rangement présents dans les portières avant ou grâce aux divers vide-poches disposés un peu partout dans la console centrale, la Dodge Dart 2013 est munie d’espace de rangement qui conviendrait à la plupart des familles.

Dodge-Dart-SXT-2013-intérieur-Critique-AutomobileLes Points à Améliorer :

1. Motorisation nettement inadéquate : Non seulement faut-il 12 secondes pour franchir la barre des 100 km/h avec la Dart dans des conditions optimales, mais la situation de s’améliore pas lorsqu’on tente d’effectuer un dépassement. Bien que Dodge ait eu la brillante pensée d’insérer une transmission à six rapports dans sa compacte, il n’en demeure pas moins qu’une transmission couplée à un moteur qui manque de puissance ne donne pas d’excellents résultats. Le 4 cylindres de 2.0 litres atmosphérique produisant 160 chevaux que l’on retrouve dans la Dart est peut-être bon au niveau de l’économie d’essence, mais sans plus. Si vous voulez une voiture qui répond un peu plus lorsque nécessaire, vous devriez selon moi opter pour la version Turbo.

Dodge-Dart-SXT-2013-arrière-coffre-Critique-Automobile2. Dynamisme de conduite totalement absent : En plus d’être équipée d’un moteur au bruit de tacot, la Dodge Dart ne procure aucune sensation à son conducteur si ce n’est de l’ennui. Certes, ce n’est pas parce qu’une voiture est abordable qu’elle doit être ennuyeuse. Par exemple, la Mazda3 et la Honda Civic sont deux compactes qui offrent une conduite tout à fait respectable, ni trop ferme, ni trop molle. Lors de mon essai avec la Dart, j’ai trouvé que la suspension de cette dernière aurait pu être beaucoup mieux calibrée qu’elle ne l’est en vérité. Lors des virages, je sentais un énorme roulis de caisse, d’autant plus qu’en ville, j’avais l’impression de rouler sur un champ de mines tellement les imperfections de la route se faisaient sentir dans l’habitacle.

3. Équipement de série à étoffer largement : Comme je l’ai mentionné en introduction à cette chronique, la Dodge Dart 2013 n’est pas équipée de la climatisation de série. Alors que la Kia Forte vient de série avec les commandes au volant, la connectivité Bluetooth, la radio satellite et beaucoup plus, la Dodge Dart n’est même pas équipée d’un régulateur de vitesse. À mon avis, Dodge se situe loin derrière en la matière.

4. Confort général négligé : Dodge-Dart-SXT-2013-côté-Critique-AutomobileIl est facile de percevoir le manque de support des sièges de la Dart dès que l’on prend place à l’avant de celle-ci. En effet, les sièges avant n’épousent pas du tout le corps des passagers, et ceux situés à l’arrière ne s’en tirent guère mieux. De plus, le repose-pied du conducteur n’est pas bien pensé, puisque la petite élévation sur laquelle il est placé rend la position de repos inconfortable.

Dodge Dart 2013 En Bref :

Prix de départ : 15 995$

Modèle essayé : Dodge Dart SXT 2013

Prix du modèle essayé : 18 595$

Consommation d’essence notée : 6.5L/100 km (route) 7.8L/100 km (ville)

Motorisations disponibles : 4 cylindres 1.4 litre turbo 160 chevaux/4 cylindres 2.0 litres 160 chevaux/4 cylindres 2.4 litres 184 chevaux

Coffre : 370 litres

Note globale : 5/10

-

Mathieu Fortin, CritiqueAutomobile.com

Si vous avez apprécié cette chronique, n’hésitez pas à la partager avec vos proches!

 

À propos de Mathieu Fortin

Mathieu Fortin
Passionné d'automobile depuis son plus jeune âge, Mathieu a fondé CritiqueAutomobile.com en 2012, et il en a été éditeur en chef jusqu'à maintenant. À ce jour, celui-ci a aussi été propriétaire de deux sites web anglophones liés à l'automobile, lui conférant un cumulatif de plus de deux ans d'expérience en tant que chroniqueur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>