Actualités

Détails officiels sur la motorisation de la BMW i8

BMW i8 2015 Critique AutomobileBMW vient tout juste d’annoncer les spécifications complètes de la motorisation de la nouvelle BMW i8 de production. Effectivement, la motorisation hybride de la voiture sport 2015 est assez particulière. La BMW i8 de production comprend d’abord un moteur central à combustion. Ce dernier sert à mouvoir directement l’essieu arrière de la voiture, ainsi qu’à alimenter le moteur électrique qui fait avancer les roues avant. Le moteur en question, tiré de la version européenne de la Série 1 à hayon, est en fait un trois cylindres de 1499 cc à 12 valves entièrement construit d’aluminium. En gros, c’est le moteur six cylindres en ligne de 3.0 litres de BMW que l’on a coupé en deux.

Spécialement pour la i8, BMW a turbocompressé le trois cylindres pour en ressortir 231 chevaux et 236 lb-pi. de couple. De plus, le manufacturier munichois a spécifié qu’avec un total de 154 chevaux par litre, le petit bloc moteur n’avait rien à envier du reste de la production allemande, puisqu’il est en fait le plus puissant de tous (proportionnellement, bien entendu). À l’avant, un moteur électrique de 131 chevaux et 184 lb-pi. de couple avec une transmission à deux rapports intégrée au bloc s’occupe de mouvoir l’essieu opposé.

En tout, la BMW i8 dispose de 362 chevaux et de 420 lb-pi. de couple pour faire avancer ses 3285 lbs. Au volant de l’hybride de piste, on peut franchir la barre des 100 km/h en 4.5 secondes sans trop de difficultés, en plus de pouvoir aller à une vitesse maximale de 250 km/h (ou 120 km/h, lorsque le mode électrique est activé).

-

CritiqueAutomobile.com

Faites circuler la nouvelle!

 

À propos de Mathieu Fortin

Mathieu Fortin
Passionné d'automobile depuis son plus jeune âge, Mathieu a fondé CritiqueAutomobile.com en 2012, et il en a été éditeur en chef jusqu'à maintenant. À ce jour, celui-ci a aussi été propriétaire de deux sites web anglophones liés à l'automobile, lui conférant un cumulatif de plus de deux ans d'expérience en tant que chroniqueur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas diffusée. Champs requis *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>